Imprimer

Formes de violence


  • Cette forme de violence consiste à accabler constamment la femme
    de critiques, à la traiter de tous les noms et à l'humilier. La violence
    verbale se manifeste également par des reproches injustifiés, de
    fausses accusations d'infidélité ou d'actes sexuels, ou encore de
    menaces de violence contre la femme, ses enfants, ses amis,
    sa famille ou son animal favori.

    « Tu es stupide! Tu ne comprends jamais rien! »


    Tu ne mérites pas de subir de la violence, d’être insultée, maltraitée, exploitée, ridiculisée, frappée. Tu n’es pas seule.  

    Comprendre ce qui se passe, c’est la première étape.

    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu’un. Brise le silence. 

    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t’aider.


    relation égalitaire  
      Tu as de la valeur. Tu as des droits.

     
      Tu mérites une relation égalitaire où 
       tu es traitée avec respect.

     

  • L'homme qui a recours à la violence psychologique est souvent
    extrêmement jaloux. Il tente d'exercer un contrôle sur l'emploi
    du temps de sa femme ou sa partenaire, sur ses activités, et
    même sur la façon dont elle se coiffe et s'habille. Il essaie aussi
    d'imposer des limites quant aux personnes qu'elle visite ou à
    qui elle téléphone, l'isolant ainsi progressivement de sa famille
    et ses amis. Une victime de violence psychologique peut aussi
    être harcelée sur les lieux de son travail par des appels
    téléphoniques ou des visites, être soumise à la destruction de
    ses objets favoris, se voir privée systématiquement de sexe ou
    d'affection et subir les menaces de suicide de son époux, partenaire
    ou amant. De plus, l'homme peut menacer la femme de lui
    enlever ses enfants. Si elle a le statut d'immigrante ou de réfugiée,
    il peut faire naître en elle la crainte d'être déportée.
     

    « T'es ben chanceuse de m'avoir.
    Y'a pas un autre homme qui voudrait de toi! »

    Tu ne mérites pas de subir de la violence, d’être insultée, maltraitée, exploitée, ridiculisée, frappée. Tu n’es pas seule.

    Comprendre ce qui se passe, c’est la première étape.

    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu’un. Brise le silence. 

    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t’aider.


    Dépression  Tu te sens déprimée et tu trouves
      difficile de prendre des décisions,
      même les petites décisions quotidiennes?

      La violence peut nuire à la santé physique
      et mentale, la capacité à travailler, et la
      relation avec ses enfants et les proches.
      (Violence conjugale : fiche d'information du
       Ministère de la Justice du Canada, 2001)  

      Il est temps de prendre soin de toi. 
      Parles-en à quelqu’un.


  • L’homme peu gifler, frapper, bousculer, mordre ou étrangler sa
    conjointe, ou encore lui donner des coups de pied et la menacer
    ou la blesser avec une arme ou un objet. La violence physique
    peut conduire jusqu’à la mort.

    « Il m'a poussée en bas de l'escalier. »

    Tu ne mérites pas de subir de la violence, d’être insultée, maltraitée, exploitée, ridiculisée, frappée. Tu n’es pas seule.

    Comprendre ce qui se passe, c’est la première étape.

    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu’un. Brise le silence. 

    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t’aider.


    Femme pleure Au Canada, une femme sur trois a déjà
     vécu de la violence physique ou sexuelle
     de la part d’un partenaire intime. La moitié
     des femmes ont été gravement blessées.
     (Statistiques Canada) 
     
     Tu n’es pas responsable et 
     tu ne l’as pas provoqué.

     Il est possible d’être en sécurité et de
     vivre une vie sans violence.
  • Il y a violence sexuelle quand la femme doit se plier à des relations
    intimes contre son gré ou qu’elle subit, durant l’acte sexuel, douleur
    ou blessure. Il peut également s’agir de violence sexuelle quand il y
    a transmission du VIH, du sida, ou de toute autre maladie transmise
    sexuellement parce que le mari ou le partenaire refuse d’utiliser le
    condom, ou qu’il n’avertit pas sa compagne qu’il est, ou pourrait
    être porteur d’une maladie.


    « Chaque fois que je refusais de faire l'amour, il ne me parlait plus pendant trois jours. »


    Tu ne mérites pas de subir de la violence, d’être insultée, maltraitée, exploitée, ridiculisée, frappée. Tu n’es pas seule.

    Comprendre ce qui se passe, c’est la première étape.

    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu’un. Brise le silence. 

    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t’aider.

    Certaines femmes sont plus à risque de vivre de la violence sexuelle.

    On estime que jusqu’à 75 % des filles autochtones ont été victimes d’agressions sexuelles.
    (Centre national d’info sur la violence dans la famille,2008)

    On estime que 83 % des femmes ayant une déficience seront victimes d’agression sexuelle au cours de leur vie.
    (Centre national d’information sur la violence dans la famille,2004)

  • L’exploitation financière se produit lorsque le conjoint défend à la femme de travailler, l’empêche de devenir ou de demeurer autonome, lui refuse tout accès à des ressources ou l’exploite financièrement.

    Tu ne mérites pas de subir de la violence, d’être insultée, maltraitée, exploitée, ridiculisée, frappée. Tu n’es pas seule.

    Comprendre ce qui se passe, c’est la première étape.

    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu’un. Brise le silence. 

    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t’aider.

  • La violence spirituelle s’exerce entre autres lorsque le mari interdit à sa femme de s’adonner aux pratiques religieuses de son choix ou par des moqueries à l’égard de ses valeurs et croyances.

    Tu ne mérites pas de subir de la violence, d’être insultée, maltraitée, exploitée, ridiculisée, frappée. Tu n’es pas seule.

    Comprendre ce qui se passe, c’est la première étape.

    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu’un. Brise le silence. 

    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t’aider.

  • L'abus rituel se caractérise par des actes répétitifs et méthodiques qui englobent souvent l'agression physique, psychologique, émotionnelle et sexuelle des femmes au sein d’une secte ou d’un culte. Le Petit Robert définit ainsi une secte : « Communauté fermée, d'intention spiritualiste, où des guides, des maîtres exercent un pouvoir absolu sur les membres. »

    Tu ne mérites pas de subir de la violence, d'être insultée, maltraitée, exploitée, ridiculisée, frappée. Tu n'es pas seule.

    Comprendre ce qui se passe, c'est la première étape.

    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu'un. Brise le silence. 

    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t'aider.

  • Les technologies de l’information et de la communication évoluent à grands pas. Elles présentent des avantages multiples et sont de plus en plus accessibles et présentes dans la vie des femmes. Par contre, les frontières sont maintenant minces entre l’espace privé et l’espace public et l’on sait que certains agresseurs utilisent la technologie comme outil pour contrôler ou traquer leur victime.

    Ton partenaire:

    • insiste que tu partages tes mots de passe de réseau social (Facebook, My Space etc.)?
    • relit tous tes textos et courriels?
    • télécharge un logiciel pour tenir compte de toutes tes activités sur ton ordinateur?
    • t’envoie des textos à répétitions pour savoir où tu es, avec qui tu es. Il t’achète un téléphone cellulaire et t’oblige à y répondre pour tenir compte de tes allées et venues?
    • utilise la fonction de géolocalisation de ton téléphone intelligent pour te traquer?
    • vérifie l’historique de tes recherches l'internet?
    • Il utilise la technologie pour mieux te contrôler et te harceler. 

    Comprendre ce qui se passe, c’est la première étape.

    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu’un. Brise le silence. 

    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t’aider.

      • Les dangers

        L'Internet est un outil extraordinaire d'accès à un ensemble quasi infini d’informations. Il est aussi un puissant outil de communication qui a transformé la planète. L’internet comporte aussi des désavantages et des dangers.

      • Dangers d’être trompée

        Sois prudente quant à l’identité de la personne et la crédibilité du site que tu visites

      • Dangers sociaux

        Se faire harceler,se faire traquer, recevoir des attaques verbales, recevoir des messages non sollicités ou même pornographiques.

      • Dangers financiers

        Ton information personnelle peut être utilisée contre ton gré par des criminels (ex.: numéro de carte de crédit)

      • Danger pour ta réputation

        Quelqu’un peut utiliser ton identité pour commettre des actes criminels. La personne à qui tu envoies des messages confidentiels pourrait choisir de te rapporter à ton employeur, ton conjoint. L’information que tu publies sur les réseaux sociaux peut être consultée pour un employeur potentiel.

      Tiré du dépliant Les enjeux des « chat lines » : Comment se protéger du Centre Victoria pour femmes de Sudbury.

    • Protège tes renseignements personnels

      Voici quelques conseils pour te protéger contre le vol d'identité et contre d'autres abus de tes droits à la vie privée.

      • Toujours être prudente en donnant tes renseignements personnels, ton nom, adresse, numéro de téléphone, numéro d'assurance sociale, carte de crédit, etc..
      • Découvre comment tes renseignements personnels seront utilisés. Lire les déclarations de confidentialité du site web.
      • N’ouvre pas de courriel provenant de sources inconnues. N'utilise pas un volet d'aperçu pour voir le courriel. N’ouvre pas une pièce jointe, sauf si tu sais ce qu'est-ce même si tu connais l'adresse de courriel, de celle qui te l’a envoyé. Ne clique pas sur le courrier électronique ou les « pop ups ». Ne tape pas de renseignements personnels dans « les pop ups, »ou ne clique pas sur un de ses liens.
      • Vérifie la crédibilité du site.   Si tu es dans le doute, communiquez avec l'organisation pour demander l'adresse de leur site web.  Si tu vois https:// en face de l'adresse (URL) et qu’elle a un cadenas verrouillé ou une clé non brisée dans le coin de la fenêtre de votre navigateur, le site est légitime.
      • Désactive ou met un collant noir sur ta caméra web.  Les pirates ont la capacité de l’activer et de filmer à ton insu.
      • Sois prudente.  La commande « supprimer » ne fait pas disparaître ton message.  Il peut être retracé.
      • Utilise ou logiciel pour protéger l’information sur ton ordinateur
      • Télécharge un pare-feu, un anti-virus et un logiciel anti-espion.  Consulte un magasin spécialisé en informatique pour des recommandations.

      Utilise des mots de passe et des noms d'utilisateur qui ne pourraient être devinés ou trouvés facilement. Modifie les mots de passe fréquemment.

      • Choisis des noms d'utilisateur générique, qui n'identifient pas ton nom ou ton sexe.
      • Utilise des mots de passe qui sont une combinaison de lettres et de chiffres
      • N'enregistre pas tes mots de passe sur l'ordinateur
      • N'utilise pas l'option offerte par certains sites web de se souvenir de ton nom d'utilisateur ou mot de passe.
      • Modifie les mots de passe fréquemment.
      • Ne partage pas tes mots de passe

      Enregistre tes documents importants et confidentiels sur une clé ou un CD. Efface les informations importantes de l'ordinateur.

      Ton information est facilement accessible par les pirates informatiques si tu es souvent en ligne.

      • Gérer/Supprime le Cache, les Cookies, les fichiers Internet temporaires, histoire, barre régulièrement.  Ils sont dans les paramètres de ton ordinateur.

      Protège-toi si tu décides de faire un rendez-vous avec quelqu’un que tu as rencontré en ligne.

      • Fais-toi accompagner par une amie ; ne le rencontre jamais seule
      • Organise la rencontre dans un endroit public
      • Utilise tes propres moyens de transport pour l’allée et le retour
      • Assure-toi que quelqu’un est au courant de ta sortie
      • Exprime clairement tes attentes concernant la rencontre
      • Ne le laisse pas changer le déroulement de la rencontre
      • Tu as le droit de quitter un entretien (téléphonique, en ligne ou en personne) dès que tu as des doutes ou que tu te sens menacée.

      N’oublie pas : ce n’est pas de ta faute si quelqu’un fait preuve de violence ou d’agressivité envers toi ou encore se moque de tes droits. L’abuseur est 100 % responsable de ses actes.

      Tiré du dépliant «Les enjeux des chat lines : Comment se protéger » du Centre Victoria pour femmes de Sudbury.

      • Garde tes renseignements personnels privés
      • Ajoute seulement des amis qui sont réellement tes amis
      • Ajuste les paramètres de confidentialité
      • Utilise un courriel que tu peux supprimer facilement (hotmail, yahoo etc)
      • Ne rencontre jamais seule quelqu’un que tu as rencontré en ligne
      • Partage ton profil et tes photos uniquement avec tes amis
      • N’affiche pas tes allées et venues
      • Réfléchi sur les conséquences possibles des photos et de l’information que tu publies
      • Ne jamais publier de photos sexuellement provocantes¸
      • Désactive la fonction de géolocalisation

      N’oublie pas : ce n’est pas de ta faute si quelqu’un fait preuve de violence ou d’agressivité envers toi ou encore se moque de tes droits. L’abuseur est 100 % responsable de ses actes

      Éduque-toi

      Familiarise-toi avec le site de réseautage social :

      • Lis la politique de confidentialité
      • Prends connaissance des conditions d'utilisation
      • Localise les paramètres de confidentialité et adapte-les à tes besoins
      • Vérifie de temps à autre si la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation du site de réseau social ont changé.

      Ajuster tes paramètres de confidentialité

      La plupart des sites de réseautages sociaux ont des paramètres de confidentialité. Dans certains cas, il convient de laisser ton information ouverte au public. Toutefois, pour des utilisations plus personnelles d'un site de réseautage social, il convient de limiter qui a accès à tes renseignements. Si tu reçois des messages non sollicités, tu peux bloquer l'expéditeur à l'aide de tes paramètres de confidentialité. C'est aussi une bonne idée d'aviser ton fournisseur de réseau social de tout comportement menaçant ou suspect que tu rencontres. Enfin, si ton profil de site réseautage social a été piraté, modifie ton mot de passe ou supprime le compte.

      Traduction et adaptation de http://onlinesafetytoolkit.com

      ATTENTION : Une victime qui tente de fuir la violence devrait désactiver la fonction de géolocalisation de son appareil mobile intelligent ainsi que celle des réseaux sociaux.

    • Comment protéger tes enfants?

      • Garde l’ordinateur dans un endroit ouvert, là où des adultes peuvent superviser (évite l’installation dans la chambre de tes enfants).
      • Éduque tes enfants par rapport aux messages ou aux filières qu’ils peuvent et ne peuvent pas accepter et par rapport à la confidentialité de leur information personnelle.
      • Bloque l’accès aux numéros des « salles de clavardage » sur Internet et des services de rencontres téléphoniques, en communiquant avec ton serveur.
      • Tu peux installer certains logiciels qui permettent de superviser toute navigation sur Internet.

      Tiré su dépliant « Les enjeux des chat lines : Comment se protéger » du Centre Victoria pour femmes de Sudbury.

      Information légale

      Une intervenante du service d’approche peut t’accompagner dans tes démarches et t’informer sur tes droits.

      Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101.

      On peut t’aider.

      Tu peux aussi obtenir de l’information sur tes droits http://www.undroitdefamille.ca/


  • Mon conjoint est violent parce qu'il consomme de la drogue ou de l'alcool, vit beaucoup de stress ou a des problèmes de santé.

    Ces facteurs sont des déclencheurs qui servent de prétextes pour excuser la violence et déresponsabiliser ton conjoint. Ils ne sont pas les causes de la violence. Il a choisi d'agir d'une façon agressive.

    Comprendre ce qui se passe, c'est la première étape.
    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu'un. Brise le silence.
    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t'aider.

    C'est dans la nature des hommes d'être agressifs et violents.

    Certains hommes croient encore qu'ils sont supérieurs aux femmes et qu'on leur doit obéissance. La violence est un comportement appris utilisé comme stratégie de contrôle. Les croyances, les valeurs et les normes culturelles continuent de renforcer les inégalités entre les femmes et les hommes dans notre société.

    Comprendre ce qui se passe, c'est la première étape.
    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu'un. Brise le silence.
    Appelle-nous au 613 632-1131/1-800 267 4101. On peut t'aider.

    Je provoque la violence par ma façon d'agir, de parler,etc.

    Personne ne mérite de subir de la violence. L'agresseur choisit de réagir d'une manière agressive. Il est 100% responsable de la violence.

    Comprendre ce qui se passe, c'est la première étape.
    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu'un. Brise le silence.
    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t'aider.

    Je peux le changer

    Tu ne peux pas le changer puisque tu ne peux pas contrôler ses actions. Il va continuer à être violent jusqu'à ce qu'il admette qu'il est responsable de la violence et qu'il a sans doute besoin d'aide.

    Comprendre ce qui se passe, c'est la première étape.
    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu'un. Brise le silence.
    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t'aider.

    Ce qui se passe chez nous doit rester chez nous.

    La violence conjugale c'est un problème social de grande envergure qui a plusieurs conséquences néfastes pour toi et tes enfants. C'est un crime puni par la loi.

    Comprendre ce qui se passe, c'est la première étape.
    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu'un. Brise le silence.
    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t'aider.

    Mon conjoint n'est pas violent. Il « perd le contrôle ».

    La violence n'est pas une perte de contrôle, mais plutôt une prise de contrôle.

    Comprendre ce qui se passe, c'est la première étape.
    Fais le premier pas. Parles-en à quelqu'un. Brise le silence.
    Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101. On peut t'aider.

besoindevous int frlisteenvoi int frvideos int frzoneados int fr