Imprimer

Ma sécurité

Bien que tu ne puisses pas contrôler la violence de ton partenaire ou ex-partenaire, il t'est possible d’accroître ta propre sécurité, ainsi que celle de tes enfants face à des actes de violence. La création d’un plan de sécurité adapté à tes besoins consiste à définir les mesures à prendre pour augmenter ta sécurité et pour te préparer à l’avance à l’éventualité d’autres actes de violence. 

Appelle-nous au 613 632-1131/1 800 267-4101 pour un plan de sécurité individualisé à tes besoins.


Qu'est-ce qu'un scénario de protection?

Lorsque survient une agression dans un contexte de violence conjugale, les femmes se retrouvent dans une position où elles doivent prendre rapidement des décisions afin d'assurer leur sécurité et celle de leurs enfants. Dans pareilles circonstances, il est fort probable que le niveau élevé de stress et l'anxiété rendent ces décisions difficiles, surtout si la situation devenait chaotique.

Voilà pourquoi il est nécessaire de préparer un plan pour assurer ta protection et celle de tes enfants, dès maintenant. Rappelle- toi que tu dois toujours prendre au sérieux les menaces de ton conjoint ou de ton « ex ».

Si tu crois que ton conjoint ou ton « ex » risque d'intensifier ses comportements violents, nous te recommandons de te préparer à quitter rapidement le domicile, en te familiarisant avec les scénarios de protection.

Un scénario de protection est un outil pratique qui t’aidera à prévoir les gestes à faire afin d'assurer ta sécurité. Mieux préparée, tu auras le sentiment d'avoir un meilleur contrôle de la situation.

  1. Avant un épisode de violence conjugale
  2. Pendant un épisode de violence conjugale
  3. Après la séparation

 

Avant un épisode de violence conjugale

  1. Garde une valise ou un sac là où tu peux y avoir accès rapidement et facilement. Autant que possible, mets-y les objets suivants :
      • Des vêtements pour toi et tes enfants.
      • Un double des clefs de l'appartement ou de la maison ainsi que de la voiture.
      • De l'argent comptant.
      • Tes documents d'identité (les tiens et ceux de tes enfants) : cartes d'assurance sociale, assurance-maladie, certificats de naissance, passeport.
      • Permis de conduire, preuve d'immatriculation.
      • Tes livrets de banque, chèques, cartes de crédit, tes documents hypothécaires ou ton bail, contrat de mariage.
      • Ton carnet d'adresses.
      • Une photo de ton conjoint ou de ton ex-conjoint pour aider à l'identifier.
      • Une liste des articles que tu pourras revenir chercher plus tard.
  2. Assure-toi que ton sac à main, ton portefeuille, tes papiers d'identité, tes clés et autres articles d'urgence (tes médicaments, ceux de tes enfants, etc.) se trouvent dans un endroit facile et rapide d'accès pour toi.
  3. Prévois un moyen de transport.
  4. Parle de ta situation à des personnes de confiance. Partage avec elles un mot de passe que tu utiliseras pour les avertir que tu es en danger et de contacter la police immédiatement.
  5. Apprend à tes enfants à composer le 9-1-1 en cas d'urgence.
  6. Apprend-leur à ne pas s'interposer durant un épisode de violence conjugale et à se réfugier dans un endroit sécuritaire de la maison ou chez des voisins.
  7.  Prévois un endroit (parents, amis, maison d'hébergement) où tu pourras te réfugier en cas d'urgence.
  8. Établis un lien avec une maison d'hébergement en partageant ce que tu vis. Contacte-les en tout temps pour obtenir un soutien et une aide immédiate.

ATTENTION : Une victime qui tente de fuir la violence devrait désactiver la fonction de géolocalisation de son appareil mobile intelligent ainsi que celle des réseaux sociaux.

Pendant un épisode de violence conjugale

  1. Si la situation devient dangereuse et que cela t’est possible, compose le 9-1-1.
  2. Sinon, fie-toi à ton instinct et laisse-toi guider par ta « petite voix intérieure ». Tu connais ton conjoint mieux que quiconque et tu sais comment il faut agir avec lui.
  3. Essaie de faire baisser la tension.
  4. Essaie de garder ton calme et de rassurer les enfants.
  5. Demande-leur de se retirer dans leur chambre ou si possible, de se réfugier chez des voisins.
  6. Évite de te retrouver dans un espace sans issue.
  7. Rappelle-toi d'utiliser ton mot de passe pour signaler que tu es en danger si une personne de confiance communique avec toi par téléphone, à la porte, ou par internet.
  8. Aussitôt qu'il te sera possible de le faire, quitte les lieux avec les enfants en prétextant un rendez-vous chez le médecin ou autre.
  9. Rends-toi dans un endroit sécuritaire ou contacte une maison d'hébergement pour obtenir de l'aide rapidement.
  10. Souviens-toi que la priorité est de protéger ta vie et celle de tes enfants.

ATTENTION : Une victime qui tente de fuir la violence devrait désactiver la fonction de géolocalisation de son appareil mobile intelligent ainsi que celle des réseaux sociaux.

Après la séparation

La violence après la séparation est un phénomène bien réel dont il faut tenir compte pour assurer la sécurité des victimes de violence conjugale. Lors d'une éventuelle séparation ou si tu es séparée et que tu crains ton conjoint, voici quelques moyens pour te protéger :

  1. Assure-toi de ne jamais être seule en présence de ton conjoint; privilégie les endroits publics pour vous rencontrer.
  2. Prévois être dans un endroit sécuritaire pour lui annoncer votre séparation. Il est probable que la nouvelle ait un impact sur ses comportements violents.
  3. Si c'est possible, aie toujours avec toi un téléphone cellulaire, prêt à être utilisé en tout temps.
  4. Évite les endroits que vous aviez l'habitude de fréquenter ensemble; change tes habitudes de vie.
  5. Sécurise ton logis; portes, fenêtres, serrures, éclairage à l'entrée.
  6. Conserve un téléphone sur la table de chevet la nuit pour l'utiliser en cas d'urgence.
  7. Consulte un conseiller juridique pour légaliser la garde des enfants et connaître tes droits.
  8. Si tu n'arrives pas à convaincre ton conjoint ou ton « ex » de te laisser en paix, demande de l'aide d'un avocat afin d'obtenir une mise en demeure lui demandant de ne plus t’importuner.
  9. Si tu es victime de harcèlement, de menaces, de voies de fait et/ou d'appels harassants, tu peux porter plainte à la police.
  10. Si tu as peur et que tu crains pour ta sécurité et celle de tes enfants, prévois un séjour à une maison d’hébergement. 

ATTENTION : Une victime qui tente de fuir la violence devrait désactiver la fonction de géolocalisation de son appareil mobile intelligent ainsi que celle des réseaux sociaux.

Maison Interlude House remercie La Gitée de nous avoir permis d'utiliser cette information publiée sur leur site web.
besoindevous int frlisteenvoi int frvideos int frzoneados int fr